Climatisation

climatisation

 Conseil -Etude – Diagnostic de vos besoins: après un diagnostic thermique très précis, nos conseillers Climatisation vous conseillent sur le système le mieux adapté en tenant compte des critères de puissance, d’intégration et d’esthétique, mais également de protection phonique et de budget.

Notre expérience de la climatisation résidentielle, toutes marques confondues, permet d’optimiser votre confort et votre bien-être personnel en toutes saisons, dans le respect de l’environnement et des économies d’énergie.

Partenaire fabricant :

 

– Réglementation
– Si l’installation contient 2 kg ou plus de fluide frigorigène, il est obligatoire de faire un contrôle d’étanchéité de l’équipement tous les ans, et de conserver un document attestant ce contrôle (bon d’intervention).
Ce contrôle peut être fait par tout frigoriste ou climaticien détenant une attestation de capacité à manipuler les fluides frigorigènes (Article R 543-80 du Code de l’Environnement).
En cas d’infraction, le détenteur est passible d’une amende de 5ème classe (1500 euros).
– Si l’installation contient plus de 3 kg de fluide frigorigène, il est obligatoire en outre de mettre en place un registre de contrôle annuel de l’équipement.
Le document de contrôle (bon d’intervention) doit être signé par le détenteur et le contrôleur de l’installation et conservé 5 ans (Article R 543-82 du Code de l’Environnement).
Toute intervention (raccordement, modification, charge, retrait du fluide, réparation, démantèlement) sur l’équipement frigorifique doit être faite par un opérateur attesté.
En cas d’infraction, le détenteur est passible d’une amende de 3ème classe (450 euros).
– Sauf en cas de nécessité pour assurer la sécurité des personnes, toute opération de dégazage volontaire du fluide est interdite.
En cas d’infraction, le détenteur est passible d’une amende de 5ème classe (1500 euros).

Les modèles de climatiseurs

Les climatiseurs mobiles ont une puissance moyenne de 2 à 3 Kw, idéal pour climatiser temporairement une pièce de 20 à 30 m². Grâce à ses roulettes, ce type d’appareil peut être passé d’une pièce à l’autre sans souci, au grès des besoins. Il est conseillé pour des usages ponctuels, dans les régions où les épisodes de chaleur ne durent pas longtemps et ne sont pas trop forts.

Les mobiles monoblocs sont reliés à un tuyau souple d’évacuation que l’on place dans l’entrebâillement d’une ouverture (une porte entrouverte par exemple) ou une bouche de ventilation réservée à cet usage. Si vous n’en n’avez pas, percez un trou de 15 cm de diamètre dans un mur.

Les mobiles biblocs ont une partie externe (à placer à l’extérieur du local à climatiser) qui contient un échangeur et son ventilateur. Ces deux blocs sont reliés par une liaison frigorifique et électrique souple non démontable.

Les climatiseurs window (ou monoblocs fixes) se présentent sous la forme d’un bloc où tout est intégré : les échangeurs intérieurs et extérieurs, le compresseur et la ventilation. Ils réunissent dans le même élément l’ensemble du circuit frigorifique. Ils fonctionnement selon le principe de la condensation à air, et doivent donc rejeter l’air chaud en dehors de la pièce. C’est pour cette raison qu’ils doivent être encastrés dans une fenêtre ou un mur donnant sur l’extérieur. Ils se placent dans une ouverture du bâtiment, fenêtre par exemple (d’où le nom window). S’ils contiennent moins de 2 kg de fluide, aucune réglementation particulière n’est à appliquer en dehors de la conformité électrique, et de la pose dans les règles de l’art. Ce type de climatiseur est à utiliser surtout pour les bureaux.

Les climatiseurs split sont composés d’au moins deux unités (au-delà on parle de multisplit). L’une est placée à l’intérieur tandis que l’autre se situe dans la pièce à climatiser. Les deux sont reliées grâce à des tuyaux dans lesquels circulent des fluides frigorigènes à puissance fixe ou variable. L’unité extérieure a pour rôle d’évacuer l’air chaud, tandis que l’unité intérieure diffuse l’air froid dans la pièce.
Un climatiseur split mobile a une unité placée à l’intérieur de la maison qui peut être déplacée, grâce à des roulettes. Les deux composantes de l’appareil sont alors reliées par des gaines souples.

Un climatiseur split fixe possède, comme son nom l’indique, deux unités fixes. A l’intérieur, les bouches de climatisation sont fixées au mur, ce qui libère de la place au sol par rapport à un système split mobile. Un multi split, qui est forcément fixe, a une unité à l’extérieur et plusieurs à l’intérieur. Il permet donc de rafraîchir plusieurs pièces en même temps, soit une surface de 80 m² maximum.

Ce système est très intéressant financièrement car d’une part l’appareil est utile toute l’année, donc vite rentabilisé, et d’autre part le mode hiver est très économique. En effet, 1 kW d’électricité absorbé fournit 3 kW de chaleur. Attention, cela n’exclue pas l’utilisation d’un chauffage d’appoint en cas de grand froid.

Les critères de choix
> La puissance : les climatiseurs split sont très performants et permettent de rafraîchir plusieurs pièces en même temps. Autre atout, la plupart des appareils split ont désormais une fonction chaud/froid, vous permettant également de chauffer un logement. Les modèles window sont un peu moins efficaces que ces derniers. Quant aux climatiseurs mobiles, ils représentent une solution temporaire mais à éviter pour du long terme.

> La difficulté d’installation : les climatiseurs mobiles ne demandent aucune installation, à part peut-être la création d’une bouche de ventilation mais cela n’est pas obligatoire pour son fonctionnement.
Pour l’installation d’un climatiseur window, peu de travaux sont nécessaires. Un bricoleur novice réussira à mettre en place ce type d’appareil.
Si vous préférez opter pour un climatiseur split, mieux vaut faire appel à un personnel qualifié pour l’installation.

> Le bruit : les climatiseurs window et mobiles sont relativement bruyants (bruit proche d’un réfrigérateur), ce qui peut être ennuyeux si l’on souhaite le placer dans une chambre. Les climatiseurs split eux sont très silencieux.

> L’esthétique : les climatiseurs split se fondent facilement dans le décor contrairement aux climatiseurs window ou mobile qui ne sont pas très esthétiques.

La gamme de prix
Sachant que le prix d’un climatiseur dépend surtout de sa puissance, de la pose et de la taille de la pièce, nous avons du moins cher au plus cher : window, mobile puis enfin split. Ces derniers sont les plus chers car en plus de l’appareil en lui-même, il faut rajouter le coût de la pose et de l’entretien (une fois par an), qui doit être réalisée par un professionnel.